accueil
Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires
Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires Laboratoire d'analyses agro-alimentaires, vétérinaires
lecture en ligne de l\'extrat disponible [23.août.2017]
La lecture des mes extraits en ligne sur Amazon Kindle

https://www.amazon.com/Question-Pork-Islam-Muslims-pork-ebook/dp/B01GU9OHSA
https://www.amazon.fr/question-porc-Islam-Pourquoi-musulmans-ebook/dp/B01GT19A36

Si cet extrait vous intéresse je vous conseille de commander le livre principal traitant des interdits alimentaires dans le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, disponible via la rubrique contact du site
En effet je l'ai retiré du marché, Tout achat de ce livre neuf dans le commerce ou en ligne est frauduleux.
Par ailleurs, Je tiens à vous informer que je n'ai pas de facebook
Merci pour votre compréhension et pour votre vigilance
Autorisation de mise sur le marché des aliments industriels! AMM existe pour les médicaments! [26.mai.2017]
La mise sur le marché d'un produit médicamenteux est conditionnée par la reconnaissance thérapeutique du pro-duit et l'autorisation de mise sur le marché de ce dernier via un organisme expert habilité et après plusieurs an-nées d'étude. Ce n'est pas le cas d'un produit alimentaire industriel.
La primauté de l’aliment sur le médicament n’est pourtant pas à démontrer, car ce dernier entre autres n’est pris le plus souvent qu’occasionnellement,, pourtant, sa mise sur le marché est soumise à obligation de cette autorisa-tion draconienne de mise sur le marché dite AMM.
Malgré toutes les précautions de nombreux médicaments ont été mis en cause dans des problèmes graves de santé Publique.
Pour justifier l’AMM, les spécialistes comme le grand public évoquent la toxicité du médicament, s’il n’est pas lui-même un produit « toxique ». Beaucoup des aliments que nous consommons répondent parfois à ce critère sur-tout avec l’industrialisation des produits alimentaires et de la nourriture des hommes d'une manière générale po-tentialisée par la mondialisation des échanges et du commerce.
Parmi les dangers d’un aliment "industriel" : les allergènes. L’explosion de la population sensible à différents aller-gènes surtout parmi la nouvelle génération ces dernières années, est là pour attirer l’attention des pouvoirs pu-blics sur ce réel danger affectant la santé publique en masse.
Une réglementation a été certes mise en place dont le récent Décret N°2015-447du 17 Avril 2015 relatif à l’information des consommateurs sur les allergènes et les denrées alimentaires non préemballées mais elle de-meure néanmoins, inefficace ou inopérante, car elle ne s ’est pas intéressée à la source du danger. C’est d’autant plus vrai qu’il s’agit le plus souvent « d’une mixture » ajoutée au produit alimentaire industriel en devenir et en connaissance de cause des risques. En somme cette réglementation prend en considération les conséquences et non les causes.
Partant de ce constat, le problème n’est pas donc l’obligation d’informer le consommateur uniquement mais l’obligation de mettre sur le marché un produit alimentaire avec des risques de santé publique limités. En effet, s’agissant des allergènes justement, la nature nous offre une excellente illustration et un exemple à méditer. Les produits alimentaires "naturels" sensu stricto du terme ne renferment au plus que deux (2) allergènes, alors pour-quoi les pouvoirs publics n’imposent-ils pas des produits alimentaires "industriels", toute origine, toute nature, toute forme, toute famille, confondues avec un nombre limité d’allergènes répertoriés même sous forme de trace. Certains produits alimentaires industriels de grande consommation renferment parfois entre 7 à 10 subs-tances allergènes et même davantage. En dehors des risques sanitaires qui peuvent survenir à chaque instant, ces produits sont de véritables bombes à retardement. Si à ces substances allergènes on ajoute une multitude de substances (conservateurs, des arômes, de la texture etc.), à court, à moyen et à long terme ce ne sont plus des produits alimentaires synonymes de vie mais de véritables poisons synonymes de souffrances multiples et de mort.
Ce risque allergène est la définition même de l'HACCP (maîtrise des risques). Mesdames, Messieurs les respon-sables assurance qualité des Industries agro-alimentaires votre responsabilité morale, éthique et même juri-dique(pénale) du moins, je l'espère est comparable à celle de l'organisme habilité de l'AMM....C'est à méditer!


 
Administration    

L'institut Vioscope conseille les professionnels de l'agro-alimentaire, des métiers de bouche, de la distribution, de l'environnement et de l'élevage,
effectue les analyses microbiologiques et physico-chimiques nécessaires aux agréments et aux normes de conformité nationales et européennes.
Institut Vioscope | 8, Résidence le Village - 78711 Mantes la Ville - 06.21.06.05.37. | Envoyer un e-mail
Accueil | Activités | Prestations | Kit d'auto-prélèvement | VétoSimule | Références | Publications | Presse | Infos | Contact | Mentions légales
© Institut Vioscope - 2005-2006 | Tous droits réservés |